Bilan d’un beau festival tunisien

Avec tous ces évènements, nous ne vous avons pas encore parlé du 1er Festival international de théâtre francophone pour jeunes qui a eu lieu à Gammarth (en Tunisie) du 30 octobre au 3 novembre dernier. Vite vite on vous raconte :

Au programme

De bien belles pièces de théâtre bien sûr ! Jugez-en plutôt : 

Le premier jour, les troupes Les Aigles de Carthage, Les Champions, Les Perles nous ont présenté respectivement Les croque-monsieur de Laurent Van Wetter, Y est une voyelle de Caroline Logiou, Volte-faces ou les envies de Démocratie d'Emanuelle Delle Piane.

Au menu du vendredi 

Dom Juan de ou le compte à rebours de Kouam Tawa par la troupe Bonjour en provenance de Macédoine, Les Lionceaux de Béja avec K.O. de Béatrice Bienville. 

Et pour finir en beauté et surtout en émotion ce premier festival 10 SUR 10 tunisien, 

L’avare, revisité par Guillaume Corbeil et interprété par Union 10, du texte d’Eva Bondon, L'Unité, présenté par Younga. Les Sanadiens ont pour leur part assuré la clôture des festivités avec L’oiseau en cage, un texte d’Emmelyne Octavie librement adapté de L’école des femmes. 


Mais aussi des auteurs

Emanuelle Delle Piane, Caroline Logiou et Laurent Van Wetter étaient de la fête ! En plus d’assister aux représentations, d’animer ateliers théâtre et rencontres, ils se sont rendus disponibles pour échanger avec tous et en particulier avec les jeunes qui avaient monté leurs pièces… Et qui semblaient aussi heureux qu’émus de rencontrer « leur » auteur. 

Des visites, des fêtes et de bien bons repas

Il faut dire que l’excursion organisée pour admirer les vestiges de Carthage restera dans nos mémoires, tout comme la découverte du superbe village tout en blanc et bleu éclatants de Sidi Bou Saïd. Nous avons également encore en tête la voix et les refrains de la chanteuse Azirem qui enchanta notre première soirée, les rires et les applaudissements de tous alors que remerciements et cadeaux étaient distribués en cette fin de festival. Quant au goût du couscous, des boulettes, de la viande grillée, des gâteaux de semoule et de miel, il ensorcelle encore nos papilles !


Merci donc à Sana Marzouki, notre partenaire en Tunisie qui a organisé cette première édition,

 

Merci à Emanuelle, Caroline et Laurent pour leur engagement, leurs mots et leurs sourires,

 

Merci aux jeunes interprètes pour leur talent, leur audace, leur courage, leur fougue : il faut bien tout cela et plus encore pour choisir un texte, le répéter de longs mois durant, oser monter sur un plateau pour le présenter au public. Merci et encore bravo. Vous l’avez fait. Vous avez eu la rigueur de « tenir » tout ce temps, de préparer un spectacle ensemble, de nous le restituer en faisant vôtres les mots d’autres, les faisant maintenant aussi nôtres grâce à la générosité de votre interprétation. 

 

Au plaisir de se revoir tous, en Tunisie et à travers le monde

Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

DISTINCTION

Livre d'or

Presse

Prix

 

AIDE

Logos

Contact

FAQ


Suivez-nous sur notre page professionnelle LinkedIn :

Partagez :