Faut-il avoir peur de faire du théâtre en français avec les jeunes pendant l’épidémie ?

Nouvelle vague épidémique ? Renforcement des mesures sanitaires ? À ce jour de septembre 2020, nous ne savons pas ce qu’il en sera demain. Faut-il cependant arrêter tous nos projets ? Notamment ceux qui impliquent le rapprochement humain ? Non. Au contraire, la situation actuelle ne peut que nous pousser à encourager le contact. Avec conscience et respect des autres, dans un cadre sanitaire responsable. Mais continuer. 

Lors du confinement, je vous avais transmis quelques exercices à réaliser par skype, en visio-conférence. Vous avez certainement remarqué que je n’en ai envoyé que très peu. Non pas que la matière manquait, mais le procédé ne me satisfaisait pas. Et ne pouvait de plus fonctionner qu’avec un groupe constitué. 

Je ne veux pas d’un monde où les échanges ne se font que via les réseaux sociaux. Je suis pour le contact, vecteur de réflexion, de développement de l’intelligence et d’éveil au monde. Un monde où la rencontre humaine est au centre.

Je vais donc vous parler de l’idée de refaire, dès aujourd’hui, du théâtre ensemble. Dans vos cours de français, dans l’espoir de vous retrouver au sein de festivals 10 sur 10

 

Les jeunes doivent rester en lien

L’adolescence est une période cruciale pour la découverte de soi et de l’autre. C’est également le moment où l’on aimerait s’éloigner du cercle familial, découvrir, se prouver, prendre des risques, en un mot vivre sa vie. Après des mois de confinement suivis d’une reprise probablement déroutante pour nombre d’entre eux, les jeunes vont avoir besoin de se défouler, de se rencontrer à nouveau : au moment où les activités se font rares, faites la différence en proposant vos ateliers théâtre FLE. Intégrer une troupe de théâtre ? Avoir l’occasion de s’exprimer sur une scène, avec d’autres jeunes ? Participer à un festival ? Présentez le projet à vos élèves et faites-leur confiance : l’aventure leur plaira ! 

 

Les professeurs aussi

Beaucoup d’entre vous ont vu les festivals 10 SUR 10 annulés ou reportés alors qu’ils avaient commencé à travailler pour y participer. Dites-vous que ce n’est que partie remise. Que tout ce travail, tout cet enthousiasme n’a pas été dépensé pour rien, que cette année, le travail reprend. Votre engagement et celui de vos élèves a-t-il été perdu du fait de l’annulation des festivals ? Certes non ! Le travail n’a pu être présenté, mais il a été fait. Même partiellement. Cette énergie qui est en vous, qui était  - et sera - partagée par vos élèves, vous guidera à nouveau en cette nouvelle année scolaire. Plus forte encore. Nous avons eu le plaisir de vous voir nombreux au mois d’août à la formation de Sopot, nous vous accueillerons tout aussi motivés à celle qui, en France, réunira des professeurs du monde entier. Beaucoup d’entre vous souhaitent aussi rejoindre l’aventure : n’hésitez pas à prendre part aux formations qui seront bientôt dispensés dans votre pays (toutes nos actualités vous seront communiquées via notre newsletter). 

Nous travaillons de notre côté sans relâche pour mettre à nouveau en place formations, accompagnements, résidences d’écriture et festivals, bref, pour permettre au programme 10 SUR 10 de relever, en toute sécurité, les prochains défis de l’année ! 

 


Développer le sens de la responsabilité chez les jeunes

De toute situation, même la plus critique, peut émerger du positif. Ainsi, l’épidémie de COVID peut faire émerger chez les jeunes une véritable conscience civique. Celle de penser à se protéger bien sûr mais aussi – et surtout – à protéger les autres. Les ainés et les plus fragiles notamment. Dès le début de mon travail auprès des jeunes, je leur ai enseigné la bienveillance envers autrui, l’altruisme, le respect de la différence. Aujourd’hui nous avons besoin d’accompagner la jeunesse vers plus de respect, d’amour, de tolérance et de solidarité. Ils ont besoin qu’on leur tende la main et qu’on et qu’on les apaise. Nous devons aussi montrer l’exemple. N’arrêtons pas les projets. Luttons à notre niveau. Ne nous fermons pas et apprenons aux jeunes à garder les sens éveillés, même avec un masque. Ce n’est pas un bandeau sur les yeux ou sur la bouche et les oreilles que nous devons porter. Nous devons arrêter le virus, mais ni les paroles, ni les regards, ni les sentiments vers autrui, vers le monde. Continuons à parler, à débattre, à réfléchir. Avec les thématiques développées dans les textes 10 SUR 10, faites des passerelles avec l’actualité. Dernier-né de la collection, le tome 8, écrit en résidence un petit mois avant le confinement, est axé sur le thème… de la solidarité… Pertinent, non ? Mais il y en a aussi plein d’autres, écrits par des auteurs du monde entier.

 

Agir dès maintenant pour être prêt plus tard. 

Vous le savez, un projet théâtre se prépare en avance. Nos saisons de festivals commencent au printemps, il est donc indispensable, pour y participer, de se mettre au travail… Maintenant ! Partons du principe que les manifestations auront lieu, sans toutefois perdre de vue que peut-être pas. Mais finalement, ce qui est le plus important, le plus précieux, c’est bien l’aventure que vous entreprendrez ensemble, le chemin que vous suivrez ensemble. C’est là tout le secret du théâtre en français. 

Donc : je vous invite à vous inscrire dès maintenant aux festivals 10 SUR 10 de 2021. Quand je dis dès maintenant, je veux dire dès que les appels à candidature seront lancés : restez donc à l’affut de la newsletter, de vos réseaux sociaux préférés, consultez notre site. 

Et puisque je n’ai pas de secrets pour vous, je vous le dévoile : l’appel à candidature pour le festival international de Zabrze (Pologne) qui se tiendra en juin 2021, sera lancé fin septembre.  

 

La sécurité avant tout

Bien sûr nos festivals respecteront strictement les règlementations sanitaires en vigueur telles le port du masque, les distanciations physiques, gels hydrauliques, désinfection et toutes autres mesures exigées le cas échéant par la situation.  

Des mesures que vous devrez aussi certainement appliquer lors de vos ateliers : je publierai très bientôt un article avec quelques conseils sur la mise en place concrète des mesures de sécurité lors d’un atelier théâtre.

 

Conclusion : n’ayons pas peur mais restons solidaires !

Je serai ravie de connaître vos impressions, l’actualité de vos écoles, la façon dont cela se passe dans vos groupes d’élèves. Comment se présente la rentrée ? Organiserez-vous un atelier théâtre ? Envisagez-vous de participer à l’un des festivals 10 sur 10 ? Dites-moi tout, l’espace commentaires est le vôtre ! Et n’hésitez pas à me poser toutes vos questions, j’y répondrai avec plaisir.


Bonjour ! C’est Iris. Je partage avec vous des conseils, tutoriels et ressources sur la méthode de l’apprentissage/enseignement du français par le théâtre. Chanteuse, actrice et metteur en scène dans la vie, je forme et accompagne les professeurs de FLE dans le monde. N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article.

A bientôt !


Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

DISTINCTION

Livre d'or

Presse

Prix

 

 

AIDE

Logos

Contact

FAQ


Suivez-nous sur notre page professionnelle LinkedIn :

Partagez :