5 bonnes raisons pour utiliser des exercices sur la voix en classe de FLE

La voix est un outil fondamental dans l’apprentissage d’une langue. En plus de permettre une bonne prononciation et une articulation claire, une voix maîtrisée apporte assurance et confiance en soi.

Au cours de mes années de recherche sur la peur de la prise de parole chez l’élève,  j’ai pu constater à quel point le perfectionnement de la poussée de la voix et de la prononciation pouvait lui permettre de se sentir à l’aise. J’ai également remarqué que la voix était trop souvent peu ou pas enseignée en atelier de théâtre et en cours de français. J’ai alors mis au point des exercices cohérents permettant d’approfondir l’articulation, d’acquérir une voix posée et une belle prononciation. Spécialement conçus pour les adolescents qui apprennent le français comme deuxième langue, ces exercices conviennent aussi à des adultes. Ils sont efficaces pour les débutants comme pour les plus avancés. 

Ces exercices ont plusieurs objectifs : 

Prendre confiance en soi

Proposer des exercices sur la voix à ses élèves demande beaucoup de courage car ils ne rentrent pas dans le cadre habituel d’un cours de français. Ils sont pourtant tellement efficaces ! Ils ont l’avantage de créer une belle cohésion de groupe, d’encourager l’écoute et poussent au respect de chacun. Ils permettent, petit à petit, de vaincre l’appréhension de mener une conversation en français et de dire à haute voix un texte sur scène. 

Vaincre la peur de parler

Un travail régulier sur la prononciation et la tenue de la voix est nécessaire pour rendre confiant l’élève et l’aider à vaincre la peur qu’il ressent au moment de prendre la parole.  En effet, même si une timidité demeure, l’élève sait qu’il a convenablement travaillé. Et le fait de « savoir » qu’il a travaillé lui permet de penser qu’il saura bien s’exprimer. Qu’importe qu’il fasse encore des fautes, que son accent soit imparfait. L’élève doit tout simplement assumer ses erreurs. On dit au théâtre que c’est en faisant des erreurs que les choses intéressantes apparaissent. Les exercices de voix amènent donc les élèves à apprendre sur eux-mêmes et à accepter, sans honte, de se tromper.

S’épanouir

Tous ces exercices permettent un développement de soi, un épanouissement personnel. Ils apportent un autre souffle à l’élève, de nouvelles possibilités d’apprentissage. L’adolescent découvre son corps, il prend conscience de son timbre, du volume, de la force de sa voix. Il acquiert une meilleure tenue vocale. Des choses qu’il n’aurait jamais pu découvrir autrement. Le travail de la voix permet de s’ouvrir à soi, de vaincre ses complexes. De s’ouvrir à l’autre aussi. Se concentrer un peu sur soi-même ne peut faire que du bien. Comme prendre du plaisir à s’analyser et accepter les voix de ses partenaires.

Bien s’exprimer

Si nous regardons les adolescents, nous remarquons qu’ils font peu d’effort pour articuler, même dans leur langue maternelle. Il ne saisissent pas encore l’importance d’être agréablement écouté. Je ne critique jamais l’accent qui est absolument à garder, car il est l’identité même de la personne. Néanmoins, se faire comprendre et être entendu est primordial. Le travail de la voix permet à l’élève de bien s’exprimer, d’avoir une excellente prononciation des sons, tout simplement. C’est un travail qui lui sera utile tout au long de sa vie. Avoir une voix posée, en confiance,  permet à l’élève de s’épanouir. Les capacités à monter un projet, à s’exprimer en public sont alors accrues. Être compris est une valeur que l’on ne peut ignorer.

Être rigoureux

Les exercices de voix sont difficiles et très intimidants au départ. Ils sont d’ailleurs vus comme « étranges » chez les adolescents et peut-être même les pensent-ils inutiles. C’est très bien. Car il ne s’agit pas de faire un exercice de voix pour rigoler entre copains ou se moquer des autres. Il s’agit de travailler très sérieusement. C’est en assistant à des spectacles de jeunes que j’ai remarqué le manque de rigueur dans la voix. Les textes sont dits trop bas, on ne les entend pas ou pire, on ne les comprend pas. Une grande rigueur dans ce travail est donc de mise. L’écoute, le souffle, la concentration sont absolument indispensables à la réussite de l’exercice, lequel est également très efficace pour bien tenir son groupe. 

L’exercice proposé maintenant est l’un des premiers à effectuer. Excellent pour vaincre la timidité des élèves, il est à réaliser en groupe.

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous pour recevoir par mail l’exercice à télécharger gratuitement.

 

 À PROPOS

 

Historique

Equipe

 

DISTINCTION

Livre d'or

Presse

Prix

 

AIDE

 

Contact


10 pièces de théâtre de 10 pages avec 10 personnages écrites en 10 jours par 10 auteurs francophones

Suivez-nous sur notre page professionnelle LinkedIn :

Partagez :